articles de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

articles de presse

Message  Admin le Sam 19 Déc - 9:32

L'Alsace semble beaucoup plus suivre notre sport que les DNA ...
L'ALsace a écrit:Duel au sommet

Pour la 5 e journée des interclubs de N1A, l’ASPTT Strasbourg reçoit à 16 h 30 le Lagardère Paris Racing dans un choc entre coleaders de la poule 2.

C’est, forcément, l’événement du week-end dans le Bas-Rhin. Ce samedi (16 h 30) au gymnase Herrade de Koenigshoffen, l’ASPTT Strasbourg, vice-championne de France en titre, accueille le Lagardère Paris Racing, 3 e ces deux dernières saisons. Les deux clubs se partagent la première place de la poule 2 de N 1 A, avec trois victoires et un nul. Un succès permettrait à l’ASPTTS de virer en tête à mi-saison et de faire un pas de plus vers la qualification aux play-offs. Mais Marion Luttmann (rupture des croisés) manque toujours à l’appel et Damien Abaléa, qui a dû renoncer au tournoi des 3 frontières le week-end dernier, est encore en délicatesse avec son genou. L’entraîneur-joueur Julien Fuchs prévoit donc une rencontre très difficile : « Le LPR possède un effectif supérieur au nôtre avec plusieurs joueurs du Top 5 ou Top 10. Dans cinq matches, ça me paraît être du 50-50. Nous aimerions accrocher un nul. Mais ça va être compliqué. »

Pour les six autres clubs bas-rhinois engagés dans ces interclubs nationaux, cette 5 e journée sera le support d’enjeux très divers.

Pour l’ASL Robertsau, elle est d’une importance capitale. L’équipe de Grégory Heck reçoit à 14 h 30 le promu Aire-sur-la-Lys, qu’elle ne devance que d’un point. Pour s’éloigner de la dernière place qu’Aire partage avec Bordeaux Chartrons, les Robertsauviens devront s’imposer. « C’est le seul objectif : gagner », admet le président Jean-Louis Kehlhoffner dont l’équipe se présentera au complet. « Un succès nous permettrait de nous hisser à la 3 e place à la trêve de Noël, à supposer que Béthune ne batte pas le dauphin Aulnay-sous-Bois. Ce serait d’autant plus bienvenu que lors de la 6 e journée le 9 janvier, nous serons privés de Flora Sabigno et Aurélie Léchelle, retenues par leurs examens. »

Chaud derby en N 2

Dans la poule 6 de N 2, cette dernière rencontre aller sera marquée par le derby entre l’ASPTTS 2 et le CEBA Strasbourg (13 h 30). Malgré l’absence de Marie Zieringer, toujours promue en équipe 1, la réserve postière pourrait sembler favorite. « Mais nous avons décidé de renforcer l’équipe 3 pour l’aider à se maintenir en N 3 », annonce J. Fuchs. Du coup, le voisin strasbourgeois ne désespère pas de réussir une perf, selon son capitaine Laurent Tailfer : « Nous avons perdu nos trois derniers matches 5-3. Ça prouve que si nous ne sommes pas meilleurs que les autres, nous ne sommes pas moins forts non plus. L’an dernier, nous avions chuté 7-1 à l’aller et 6-2 au retour, mais sans Marie Zieringer, l’ASPTTS me semble en perte de vitesse. Surtout, nous récupérons Sarawut Rangabrok, absent la journée précédente lors de notre courte défaite contre le leader Nancy-Villers. C’était vraiment rageant. Cette fois, pourquoi pas ? »

En N 3 (poule 6), Le BC Ostwald, en embuscade à la 2 e place, ne comptera pas trop sur un faux pas du leader invaincu Wittenheim à Mundolsheim. Mais il s’efforcera de prendre le meilleur sur la réserve du Red Star Mulhouse dimanche à 10 h. « Nous voulons nous éloigner de la zone de relégation », lance le capitaine Jérôme Wintzer. « L’équipe sera au complet et nous avons de bonnes chances d’aller chercher un résultat qui nous donnerait un peu plus de sérénité. Même si nous nous méfions, ça devrait bien se passer. Derrière Wittenheim, assurer une place dans le trio de tête me paraît largement jouable. »

De son côté, le Mundolsheim BC ne se fait guère d’illusions sur ses chances d’inquiéter le BCW 84 à 15 h. « Notre équipe est diminuée et nous affrontons un cador », constate l’entraîneur-joueur Stephan Bitz, victime d’une rupture du tendon d’Achille et qui déplore aussi l’absence de Céline Schneider pour raisons professionnelles. « Les Wittenheimois ont le niveau de la N 2, nous, celui d’un milieu de tableau de N 3 quand nous sommes au complet. Ce n’est pas sur ce match que nous jouerons le maintien. »

Enfin, l’ASPTTS 3, renforcée, entend tenir tête à 13 h 30 à l’étonnant promu Village-Neuf emmené par l’international cadet Gaétan Mittelheisser. « Malgré sa dernière place, l’équipe me paraît légèrement supérieure au V3F, du moins dans la configuration dans laquelle nous l’alignerons », veut croire Julien Fuchs.

Admin
Admin

Messages : 4
Date d'inscription : 13/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://alsabad.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: articles de presse

Message  keating le Lun 21 Déc - 2:29

Badzine a écrit:Mulhouse gagne le match des mal classés

Dans le duel des mal classés de la poule 2, les mulhousiens, pourtant en déplacement, repartent avec les deux points de la victoire, si précieux dans la course au maintien.

Par Thierry Lacour, correspondant Badzine à Créteil

On ne sait pas quelle était l'affluence des spectateurs dans les autres rencontres, mais dans le gymnase Nelson Paillou de Créteil, ce soir, il y avait plus de joueurs que de supporters... Le président du club hôte, Sébastien Millot, ruminait sa déception devant les travées vides, ne sachant qui incriminer le plus entre les membres du club peu enclins à venir supporter leur équipe première, ou la fédération qui a eu l'idée saugrenue de programmer une rencontre d'interclub un jour de vacances, tombant en plus le samedi soir précédant Noël... Et les températures polaires n'ont pas dû arranger les choses ! C'est donc dans une ambiance glaciale qu'a débutée la rencontre.

Dans ces circonstances, il ne fallait pas s'attendre à voir des merveilles. Tendus par l'enjeu, et pétrifiés par le froid régnant dans la salle, les joueurs (DH) et les joueuses (DD) ont du mal à entrer dans leur match. On assiste à un jeu hâché, avec un festival de fautes directes. Apparemment moins gênés par ces conditions de jeu (il fait toujours aussi froid là-bas ? (joke !), et jouant sans ressentir de pression, les alsaciens empochent les deux premiers points si importants pour donner confiance à l'équipe. Solenn Pasturel (T20)et Anne-Marie Gallet-Christensen (A1) ont logiquement cédé devant des adversaires meilleures sur le papier et sur le terrain, Julie Delaune (T10) et Martina Benesova (T5), mais sans démériter : 21/12, 15/21, 21/9.

Chez les garçons, cela a encore été plus serré. Rémi Lampach (A2) et Brice Leverdez (T10), étaient opposés à Christopher Tonks (T20) et Sébastien Bourbon (T50), en photo. Les coups d'éclat, les jaillissements, les anticipations et les smashes percutants du champion de France, n'ont pas suffi à ébranler une paire très bien rodée, menée à la voix par l'Anglais, un spécialiste du double. Placé le plus souvent devant, Christopher donne ses consignes à Sébastien, qui pilonne la défense adverse ; et dès que le retour n'est pas parfait, il déstabilise et désoriente ses adversaires par des coups tendus ou des amortis toujours admirablement bien placés, quand il ne vient tout simplement pas finir le point lui-même en rushant au filet. Un 3ème set de toute beauté a réchauffé un peu l'ambiance et l'enthousiasme de l'assistance, douchée par l'issue défavorable pour leur équipe (21/16, 14/21, 21/18 pour Mulhouse).

Les trois simples suivants ont été plus expéditifs : en SD2, Eva Sladekova (T20) dispose assez facilement de Chloé Lagarde (B3) : 21/12, 21/9 ; en SH1, Bastien Delaval (T50) bat un Peter Armstead très accrocheur : 21/16, 21/14 ; et en SH2, Didier Nourry (A1), qui effectuait là son 1er match de simple dans l'équipe 1 de Créteil, a bien rempli son contrat en venant à bout de Bruno Fiquet (A2): 21/11, 21/18.

Le SD1 fut très âpre et disputé. Le match était tendu, les joueuses ne se faisant aucun cadeau, à la limite du fair-play... Malgré cela, c'était plaisant à voir, car on assistait à une confrontation de deux styles de jeu : Solenn Pasturel (T10), la jeune recrue anglaise de Créteil, est svelte, rapide, technique ; Martina Benesova (T10) est solide, puissante, plus physique. Elle a fini par épuiser son adversaire par ses dégagements fond de court et ses amortis, et Solenn, en fin de set, était toujours un peu en retard... Là encore, le vent a tourné en faveur de Mulhouse, à l'image de ce volant sur la bande, donnant le 1er set à Martina, qui gagne 21/18, 21/18.

Mulhouse mène alors 4 à 2. Créteil peut encore espérer obtenir un nul. Comme toujours, les mixtes vont faire la différence. Sur le papier, les paires mulhousiennes sont plus fortes que celles de Créteil. Cela s'est vérifié sur le terrain.

En Mx1, Rémi Lampach (T50) et Anne-Marie Gallet-Christensen (T50) (photo) , affrontent la redoutable paire T10 formée de Sébastien Bourbon et Julie Delaune. Grosse domination de ces derniers, qui jouent sereinement, en pleine confiance. Quoique tentent Rémi ou Anne-Marie, ça revient toujours, et ça marque. 21/11. Au 2ème set, les cristoliens sont sur-motivés. Leur équipe est au pied du mur, au bord de la défaite, et ils ne doivent pas perdre cette rencontre. Leur vaillance et leur science du mixte (ils ont déjà fait de belles perf' ensemble), leur font remporter cette manche, à l'énergie, 21/18. Le set décisif est splendide. C'est une bataille acharnée, mais au final, c'est le mixte le plus solide qui s'impose, remportant les points importants quand il le faut, et maintenant une qualité de jeu constante tout le match. Rémi craque un peu en fin de set, sortant trois volants de suite... 21/14
pour Mulhouse qui s'adjuge la victoire avec ce mixte.

Le Mx2 revient aussi dans l'escarcelle alsacienne. Là encore, en trois sets très accrochés. La paire locale formée de Brice Leverdez (A1) ! et Amélie Decelle (A1), n'a pas pu faire plier la paire formée de Christopher Tonks (T20) et Eva Sladekova (T50). Pourtant, le champion de France, vexé d'avoir perdu son 1er match, est au four et au moulin et démontre sa farouche volonté de gagner, en venant arracher presque à lui tout seul le 1er set (21/18). Mais en face, Christopher ne se trouble pas, il continue de diriger le jeu, comme il l'a fait dans le DH, et ça marche ! La fin du set est à suspense, et cela réveille la poignée de supporters frigorifiés, toujours là à plus de 23 h... 16/16, 17/17, 18/18, 19/19, 20/20... et 22/20 pour Mulhouse ! Le scénario est identique dans le set décisif. Même intensité, même combat, même dramaturgie finale : 14/14, 16/16, 18/18... Encore une fois, ça tourne en faveur des visiteurs : 21/18. Les deux mixtes auraient mérité la victoire, mais celui de Mulhouse, plus équilibré, plus expérimenté, a fini par gagner les points cruciaux.

Bravo aux Mulhousiens qui ont été très solides, et qui ont su faire une composition d'équipe qui a annihilé les forces cristoliennes. Le match retour promet d'être chaud... au printemps !
A Strasbourg aussi, Langridge énormément aussi ... mais impossible pour moi de comprendre ce qu'il lui disait, pourtant j'étais accompagné d'un ami anglais ...

keating
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 13/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: articles de presse

Message  keating le Lun 21 Déc - 10:59

DNA a écrit:Se préparer au retour
La dernière journée du cycle aller des interclubs nationaux s'est déroulé ce week-end. L'ASPTT Strasbourg s'est inclinée à domicile (3-5) contre le Paris Racing dans le choc d'une N1A où le Red Star Mulhouse s'est relancée en gagnant à Créteil (2-6).

N1A : LE BONHEUR DES UNS... - Il y a des jours où ça veut bien sourire. D'autres non. Pour le Red Star Mulhouse de Peter Armstead, le retour de Créteil s'est fait la « banane » aux lèvres. Pour l'ASPTT Strasbourg de Julien Fuchs, la journée était plus lacrymale.
En cause une défaite contre le Paris Racing (3-5) et un fauteuil de co-leader qui s'échappe. Conjugué à la victoire de Guichen contre Grande-Synthe (5-3), ce revers n'arrange pas vraiment les affaires strasbourgeoises.
« C'est une journée plutôt moyenne pour nous, puisque Guichen revient à notre hauteur. Nous n'aurons plus le droit de faire un faux pas sur le cycle retour », regrette Julien Fuchs.
Comme rien ne voulait sourire, l'ASPTT Strasbourg a perdu deux matches qu'elle pensait à sa portée. Damien Abaléa perd en effet son simple contre Maxime Michel (21-19, 21-19) - « un adversaire que j'ai battu en mai », souligne Julien Fuchs -, puis Sashina Vignes s'incline contre Jill Pittard (21-18, 21-16).
« Sashina l'a battu l'an dernier, mais là elle n'était pas dans son match. Elle est en examen depuis deux semaines (1re année en LEA), et elle est fatiguée nerveusement. Elle n'avait pas l'influx pour jouer comme elle sait le faire », explique Julien Fuchs.
Un petit coup de moins bien qui tranche avec la joie de Peter Armstead et du Red Star, victorieux à Créteil (2-6) et qui prend du coup deux longueurs d'avance primordiales pour le maintien.
« C'est une super journée pour nous, se réjouit le capitaine mulhousien. Tout s'est déroulé comme on l'espérait. Cette victoire nous enlève surtout un poids et nous relance avant le cycle retour. »
Désormais quatrième, à égalité avec Grande-Synthe, le Red Star envisage sereinement la seconde moitié de la saison.
N1B : LA « ROB » RELÈVE LA TÊTE. - L'ASL Robertsau n'avait pas le droit à l'erreur ce week-end sous peine de permettre à Aire-sur-la-Lys d'effectuer un dangereux come-back.
Les Robertsoviens ont parfaitement maîtrisé leur sujet et s'imposent (6-2) à domicile. Les victoires du cadet Julien Maio (21-9, 28-26) et du double dames Flora Sabigno/Aurélie Lechelle en trois sets sont pour beaucoup dans ce succès.
L'ASL Robertsau monte d'un rang au classement, ravissant la troisième place à Béthune. Si le maintien semble assuré, la montée sera tout de même difficile à chercher.
N2 : DERBY ACCROCHÉ. - Le derby strasbourgeois entre les doublures de l'ASPTT et le CEBA n'a pas trouvé de vainqueur. Particulièrement accrochée (cinq matches en trois sets), la rencontre permet tout de même au CEBA de sortir un peu de la zone rouge.
La défaite de Sarreguemines à Jarville (8-0) fait en effet les affaires des protégés de Laurent Tailfer, qui du coup prennent une longueur d'avance sur le dernier. L'ASPTTS II laissent par contre filer un peu plus Villers-lès-Nancy et Jarville, les co-leaders.
N3 : WITTENHEIM S'ÉCHAPPE. - Wittenheim profite des matches nuls de Village-Neuf (à l'ASPTTS III) et Ostwald (contre le RSM II), ses deux poursuivants, pour prendre le large. Vainqueurs à Mundolsheim (2-6), les Haut-Rhinois comptent désormais trois points d'avance sur le duo.
Le RSM II (4e), Mundolsheim (5e) et l'ASPTTS III (6e) se tiennent dans un mouchoir de poche avec respectivement 9, 6 et 7 points.

keating
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 13/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: articles de presse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum